Nouvelles : La Suisse devient le premier pays du monde à interdire de plonger des homards vivants dans l'eau bouillante

La Suisse devient le premier pays du monde à interdire de plonger des homards vivants dans l'eau bouillante

Il est plutôt recommandé de les électrocuter ou de détruire mécaniquement leur cerveau.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
524 524 Partages

Dès le 1er mars, il sera interdit de faire bouillir un homard vivant en Suisse. 

La nouvelle loi dit que les crustacés «doivent être étourdis au moment de leur mise à mort» pour éviter qu'ils ressentent de la douleur. 

Les chefs et les cuisiniers amateurs devront donc électrocuter les homard ou opter pour la  «destruction mécanique du cerveau» avec un couteau par exemple. 

Le ministre des Pêches britannique, George Eustice, songe déjà à proposer une loi semblable pour le Royaume-Uni. 

«Il y a un problème sérieux. Nous savons que parmi les plus gros crustacés, tels que les homards, ils ne ressentent pas de douleur consciente comme nous le faisons. Mais il y a des preuves qu'ils ont un système nerveux qui leur permet de détecter le stress et c'est quelque chose que nous devrions envisager. La SPCA a émis de très bonnes indications sur la manière correcte de tuer un homard. Vous pouvez par exemple les geler graduellement, jusqu'à ce qu'ils deviennent inconscients», a déclaré le ministre à la radio de la BBC.

Une pétition signée par 32 000 personnes réclame ce changement de loi au Royaume-Uni. Elle est appuyée par la SPCA et la présentatrice télé  Michaela Strachan.

Par ailleurs, il existe de nombreuses vidéos YouTube d'internautes plongeant un homard dans l'eau bouillante qui sont choquantes comme celle-ci. 

Mais cette nouvelle loi n'est pas applaudie par tout le monde. 

«C'est un peu futile comme débat, parce que de toute façon, on ne mange jamais des animaux vivants, que ce soit des homards ou un autre. Il faut tous les tuer d'une façon ou d'une autre», souligne Jean Côté, directeur scientifique du Regroupement des pêcheurs professionnels de homard du sud de la Gaspésie et biologiste de formation, dans une entrevue accordée à La Presse. 

«Quand on parle de ce débat-là, sur la cruauté animale, ça touche des cordes sensibles, ce n'est pas toujours rationnel. Si vous ne voulez pas manger de viande, pour vous, et que tuer un animal, c'est quelque chose qui ne devrait pas être fait, vous ne trouverez jamais une belle façon de tuer, que ce soit en l'assommant, en l'électrocutant ou en le faisant bouillir.»

«Les nouvelles règles strictes signifient également que les chats devront avoir un contact visuel quotidien avec d'autres félins et que les hamsters doivent être gardés par paires», ajoute le Daily Mail.

Partager sur Facebook
524 524 Partages

Source: Daily Mail
Crédit Photo: Adobe Stock